vendredi 26 mai 2017

Calendar girl - tome 1 : Janvier, de Audrey Carlan



Éditeur : Hugo & Cie
Date de parution : 5 janvier 2017
Public visé : Adulte
Nombre de pages : 154
Prix : 17,90 euros

Quatrième de couverture :  
Mia vit seule avec son père et sa petite sœur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte 1 million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser.
Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette de son père sous peine que sa petite sœur et elle subissent le même sort.
Un contrat mensuel de 100.000 dollars : elle deviendra escort girl. Suivez les aventures de Mia chaque mois, découvrez avec elle une nouvelle ville, une nouvelle vie et un nouvel homme...
 


_______________________________

Ma note : 5/10

_______________________________

Mon   avis :

La vie de Mia bascule le jour où son père se retrouve dans le coma. Croulant sous une dette qu'il ne pouvait rembourser, le prêteur sur gages auquel il était redevable l'a expédié à l'hôpital et menace de faire de même avec sa fille si elle ne trouve pas un moyen de rembourser tout l'argent dû ! Mia n'a alors d'autre choix que de se résoudre à contacter sa tante qui dirige un commerce un peu spécial : des femmes sont "louées" par de riches hommes pour une durée d'un mois. Ce qu'on leur demande ? Rien de répréhensible, ni d'illégal ! Simplement les faire profiter de leur compagnie, répondre à des exigences de présentations publiques... Le "plus si affinités" est au bon vouloir de la demoiselle... Afin de gagner assez d'argent pour régler ses dettes, Mia s'embarque donc dans une aventure d'un an : un mois, une ville, un homme...


Autant l'annoncer tout de suite, je ne lis jamais ce genre de romances new adult ! Si les lapsus d'achat existe, alors l'acquisition de ce livre en fait partie. La couverture, tout comme la quatrième, aurait pourtant dû me mettre sur la voie, mais j'en ai totalement fait abstraction. Au lieu de cela, la seule idée d'une série de roman avec une parution mensuelle m'a totalement aveuglée, séduite et j'ai succombé. Grand mal m'en a pris !

Dans ce roman, nous suivons Mia : une jeune femme qui souhaite plus que tout devenir comédienne et qui va être obligée de s'embarquer dans une folle aventure d'une année pour éponger les dettes de son père. J'ai réellement apprécié cette héroïne qui a du caractère, n'hésite pas à prendre les choses en main et plutôt ambitieuse. S'il n'y avait eu que cela, elle aurait pu être le personnage presque parfait... Toutefois, elle a la volonté d'une huître - excusez-moi pour elle - : ce qui pour moi est un défaut rédhibitoire ! Alors qu'elle est devenue escort-girl uniquement pour se sortir de ses embrouilles et se promet qu'elle ne craquera pour aucun des douze hommes qu'elle rencontrera au cours de sa folle année ou bien consciemment, la voilà qui bave à la seconde où elle aperçoit le premier...

Et c'est là qu'on tombe dans tout ce que je déteste... Le niais à souhait ! La nana qui a l'écume aux lèvres à chaque fois qu'elle entrevoit ne serait-ce qu'une parcelle de ses abdos - je vous passe la scène de leur rencontre qui sonne tellement comme un film hollywoodien bon marché que j'ai été prise d'un fou rire -, qui le lorgne presque avec un regard lubrique, qui se pose des questions existentielles sur son célibat,... Je ne vous dis même pas combien de temps aura tenu sa résolution ne pas se glisser dans le lit de ce premier mec : c'est pitoyable.

Bien sûr, j'entends d'ici les critiques qui me diront que je n'ai rien compris, qu'ici et, comme dans la plupart des romans new adult, on n'est pas dans de la romance mais du sexe et que notre chère Mia a donc le droit de faire ce qu'elle veut de son corps, que c'est également ça s'assumer en tant que femme, etc... En réalité, je suis d'accord avec cette vision des choses où chacun fait ce qui lui plait : toutefois vous admettrez que pour une demoiselle présentée comme ayant un caractère haut en couleurs,  indépendant et fort, sa belle volonté de fer vole vite en éclats !

Néanmoins, vous me direz que c'est la faute de son premier client. Jeune scénariste, charismatique, fortuné, surfeur, beau gosse,... Cliché ? Vous avez dit cliché ? Tous les mecs ne sont pas comme ça, vous êtes sûrs ? Et zut ! Bon allez, je vous le confirme : tout à son propos est cliché à souhait ! C'est un des autres points qui m'a largement hérissée car, si je comprends qu'on veuille nous vendre "du rêve" - bien que, personnellement, ce ne soit pas ma tasse de thé ce genre de profil aseptisé - à nous, petites lectrices qui désirons le prince charmant avec carte platinum, il faut juste arrêter de nous prendre pour des quiches !

Enfin, le thème des escort-girls est très mal traité, sans aucune profondeur. Cela aurait pu être tellement plus intéressant de découvrir quelle est la vie des femmes qui pratiquent cette profession, ce qu'elles y trouvent et comment elles le ressentent... Les préjugés s'en sont cependant mêlés : les scènes sexuelles crues sont tellement à la mode depuis "Cinquante nuances de Grey" que cette série a préféré s'inscrire dans cette lignée en éclipsant tout le reste. C'est bien dommage.

Je terminerais avec un petit mot sur la plume de l'auteur : elle est simple, fluide, plutôt plaisante. C'est sans doute ce qui m'a permis de lire ce roman rapidement même si le fond m'agaçait. Il n'y a que les dialogues qui m'ont arraché une moue réprobatrice, les surnoms injurieux entre copines, je n'en suis pas fan : ça ajoute un côté vulgaire à Mia dont elle se serait parfaitement passée vu tout le reste...


En résumé, le concept de cette saga est intéressant : un livre par mois avec une histoire qui s'inscrit dans une continuité, c'est novateur et fidélisant pour les lecteurs ! Cependant, je n'ai pas réussi à adhérer à ce roman qui est un inventaire de clichés tous plus énormes les uns que les autres. L'héroïne n'a pas aidé, avec son comportement si faible devant la gente masculine qui a été la goutte qui m'a décidée à ne pas poursuivre l'aventure. 
A ce sujet, je n'ai pu m'empêcher de jeter un coup d’œil à la suite parue en février - sans l'acheter parce que je n'aurais pas signé pour une nouvelle lecture avec Mia -, et rien que la quatrième de couverture promet de dépeindre un nouveau préjugé : son prochain craquage en tant qu'escort-girl sera donc un français, artiste peintre, désirant faire d'elle sa muse. Désespérant !




Points positifs :
  • Le concept d'un livre publié par mois, pendant un an ! Une véritable nouveauté dans le monde de l'édition.
  • Le thème des escort-girls qui change du classique roman new adult à la sauce sadomasochiste.

Points négatifs :
  • Une héroïne agaçante et finalement bien faible...
  • Des clichés, des clichés et encore des clichés !
  • Des scènes de sexe presque vulgaires de la manière dont elles sont décrites !



Ouvrage lu dans le cadre des Challenges de Mort Sûre






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire